Jeans qui es-tu ?

0
107

Grand vocabulaire

Il conviendra de commencer par briser un mythe de vendeurs; jean, jeans et denim ne sont pas des synonymes.

Tandis que «jeans» désigne le pantalon en denim que nous connaissons aujourd’hui, «Denim» et «Jean» désignent quant à eux des tissus;

Le jean, tout d’abord, désigne donc une étoffe à armure sergée (c’est-à-dire un entrelacement des fils tel qu’un des côté du tissu est lisse tandis que l’autre est strillé en oblique.) La composition du jean varie fortement et peut comprendre du lin, de la laine et du coton. Le nom «jean» proviendrait, selon la légende de la prononciation de «Gênes» en anglais, ville italienne qui était alors réputée pour produire le meilleur sergé de l’époque (16ème siècle environ). Il est à noter que la toile de jean est unie; tous les fils sont teintés de la même couleur.

Le denim, quant à lui, arrive beaucoup plus tardivement (on estime qu’il apparait autour du 18ème siècle). S’il reprend la structure de sergé de la toile de jean, la principale différence du denim est que le fil de trame n’est pas teinté, tandis que l’autre fil (le fil de chaine) est teinté. C’est cette différence qui explique pourquoi, outre le lavage, un jeans déteint au fil des ports. De plus, cette toile est exclusivement composée de coton.

Quant au nom, s’il est certain que «denim» provient de la contraction « de Nîmes», ville française connue pour ses manufactures de tissu, on estime aujourd’hui que le lien s’arrête là, le sergé de Nîmes étant composé de laine, voire de soie.

Depuis, et si la différence existe toujours, l’amalgame entre les trois termes est fait et si vous demander un pantalon en toile de jean, il est probable qu’on vous proposera une paire de jeans.

Petit historique

Le jeans, donc, trouve son origine dans la collaboration de Levi Strauss et d’un tailleur. Nous sommes alors en 1870, en Amérique. La légende voudrait qu’un client ait demandé à ce que soit posé sur des pantalons normaux des rivets, cela afin d’assurer une meilleure résistance que celle offertes par de simples coutures. Nous sommes alors encore en présence d’un pantalon en jean. Le produit gagnant rapidement en notoriété auprès des travailleurs, les deux créateurs se mettent dans l’idée de commercialiser le produit à grande échelle et crée deux modèles dont un est en denim. La première paire de jeans.

Le vêtement connaitra alors, sur les 140 ans qui nous sépare de sa création, des périodes de hauts et de bas durant laquelle il évoluera beaucoup, que ce soit dans les détails (les premières fermetures éclairs, le nombre de poche) comme dans les coupes (les coupes slim et skinny, inspirée par le mouvement grunge) ou les couleurs (avec l’apparition du «stonewash», «sandwash» et autres techniques de délavement). Il doit sa notoriété actuelle à des maisons comme Levi’s (voir plus haut) Diesel, ou, précurseurs du stonewash, Marithé + François Girbaud.

Et maintenant ?

De nos jours, le jeans est un habit quasi systématiquement présent dans le vestiaire et il risque d’y rester longtemps. Une bonne raison de faire le tour de la grande question; comment porter ses jeans ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici